Interwiew : Julien ROLANDI et Romain ZEWE

Présente toi (nom, prénom, âge, clubs dans lesquels tu as joué…).

Julien : Je m’appelle Julien ROLANDI et je suis né à Vesoul en Haute Saône le 28/03/1986 (31 ans). J’ai joué dans les clubs du USFC VESOUL de 1993 à 1999, du FC METZ (prefo, formation, CFA) de 1996 à 2006, du UN KAERJENG 97 de 2006 à 2014 et du FC RODANGE 91 de 2014 à 2017.

Romain : Je m’appelle Romain ZEWE et je suis né le 21/04/1988 (29 ans) à Metz. J’ai effectué toute ma préformation au FC Metz jusqu’à l’entrée au centre de formation c’est à dire 2003, je suis parti à Magny pendant 2 saisons, puis à Vigy 2 saisons. Pour ma première année de sénior, j’ai joué à l’APM lors de la saison 2007-2008. Puis j’ai passé la frontière et j’ai évolué pendant 9 ans au Luxembourg (1 an au PROGRES NIEDERKORN, 4 à l’UN KAERJENG 97 et 4 au FC RODANGE 91).

Julien en coupe d’Europe face au standard de liège

Ton meilleur souvenir dans le foot ?

JulienMon meilleur souvenir ? Quand j’ai su que j’allais jouer avec Mathieu Canonico. Plus sérieusement, jouer avec des potes sur le terrain et vivre les choses ensemble. Les différentes qualifications en Coupe d’Europe avec UN Kaerjeng 97, la qualification contre Lillestrom (Suède), le match au Standard de Liège et à Famagouste (Chypre) pour des clubs amateurs pour nous les joueurs, vivre ça tous ensemble c’est magnifique.

RomainJ’ai plusieurs très bon souvenirs en tant que footballeur, notamment les matches en Coupe d’Europe avec l’UN KAERJENG à Famagouste (Chypre). Jouer devant 20 000 personnes reste un souvenir incroyable, tout comme la soirée qui a suivi le match 😉 (Julien nous chuchote que Romain se fait rêver il y avait que 9000 personnes). Mais je pense que le moment le plus fort était un 64ème de Coupe Gambardella joué contre le RC Strasbourg avec l’US Vigy. Non pas pour le match en lui même, mais pour le parcours d’un petit club de village, dans lequel toutes les personnes se connaissaient et qui était avant tout une bande de potes aussi bien en dehors que sur le terrain.

Ton moins bon souvenir dans le foot ?

Julien :  Pire souvenir ? Quand je me suis entraîné pour la première fois avec Mathieu Canonico. Sinon je n’ai pas de mauvais souvenirs, a part toutes les défaites subies, ce sont toujours des mauvais moment mais il faut vite passer à autre chose. Partout ou je suis passé j’ai fais de très belles rencontres que ce soit au niveau des joueurs, coachs, dirigeants ou supporters. Je ne garde que les bons souvenirs.

Romain : Être dans une équipe dont le capitaine est Maxime LINTZ… J’espère que cela va changer rapidement… Plus sérieusement, je n’ai pas de mauvais souvenirs, bien sûr, nous ressentons tous de la colère et/ou de la frustration lorsqu’on atteint pas l’objectif d’un match, ou même lorsque l’on ne rentre même pas sur le terrain… Mais le football est tellement populaire comme sport, que c’est un plaisir de le pratiquer.

Romain sous le maillot du FC Rodange

Pourquoi avoir signé à Montigny et comment sens-tu cette saison sous tes nouvelles couleurs ?

JulienPourquoi l’A.S. Montigny ? Tout d’abord parce que je connais pas mal de personnes qui sont proches de ce club et notamment quelques joueurs qui y jouent depuis un moment. C’est aussi un choix de vie, je n’ai plus à faire 150 km aller-retour pour m’entraîner. Enfin il y a l’ambition du club qui stagne à ce niveau depuis trop longtemps. Je pense pouvoir apporter quelque chose à l’équipe. Les joueurs présents ont un très bon niveau, la plupart peuvent jouer à un niveau supérieur. Le fait que ce soit Cédric le coach a pesé dans ma décision. Il connait le foot, il va nous faire progresser en équipe. À nous de saisir cette chance de l’avoir et de bosser dur et pourquoi pas vivre quelque chose de sympa cette saison, coupe de France/Lorraine et/ou jouer les premiers rôles en championnat.

RomainMontigny tout d’abord, parce que le football luxembourgeois était devenu compliqué avec mon rythme de vie professionnel. Ne plus ressentir le plaisir d’aller à l’entrainement a joué énormément dans ma décision de revenir en France. Le fait de connaître pas mal de personnes, d’avoir un coach de qualité, être ambitieux et pouvoir s’entraîner à 5 min de chez moi ont fait basculer ma décision envers Montigny. Ce club n’est pas à sa place en régional 3 et doit viser au minimum la régional 1 et j’espère pouvoir l’aider à retrouver sa place. Il y a pleins de choses à faire dans ce club aussi bien au niveau sportif qu’extra sportif, l’ASM a un potentiel énorme et j’espère pouvoir amener ma pierre à l’édifice pour ce projet. Mais concentrons nous déjà sur le terrain, montons dessus avec l’envie de gagner tous les matches et on fera le bilan à la fin de saison, avec je l’espère, de bonnes surprises aussi bien en coupe qu’en championnat.

Carrière de Julien ROLANDI Carrière de Romain ZEWE

Partager sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *