La soirée héroïque de l’AS Montigny

Vainqueurs d’une DHR au tour précédent, les Montigniens (PHR) ont créé un exploit encore plus retentissant samedi en s’offrant Jarville (CFA 2) à dix contre onze !

William Dymant avait d’abord fait la fine bouche avant la rencontre : « On aurait aimé encore un petit Poucet mais on a aussi envie de croquer Jarville. » Le vœu de l’entraîneur mosellan est devenu une réalité très festive samedi soir, sur les coups de 22h45. Car l’AS Montigny et son modeste niveau de PHR ont signé un exploit retentissant en s’offrant le scalp d’un authentique spécialiste de la Coupe de France, accessoirement pensionnaire de CFA 2…

Pour mémoire, Jarville est cette équipe qui avait atteint les seizièmes de finale de l’épreuve en 2006-2007 et sorti Dijon en 2011 avant d’être laborieusement éliminé par Sochaux (0-1). Pour mieux situer la performance des Montigniens, il faut également rappeler que ces derniers ont évolué en infériorité numérique à partir de la 70 eminute, suite à l’expulsion de Guérard, fautif sur Trashani en position de dernier défenseur.

Ces garçons ont manifestement du caractère et ils l’ont prouvé tout au long de cette soirée tranchée par une séance de tirs aux buts. Ils avaient déjà imprimé leur envie dès le coup d’envoi puisqu’ils ont regardé leur hôte dans les yeux durant le premier quart d’heure et s’étaient offert le droit de l’inquiéter par une tentative de Hamouche.

Jarville a malgré tout réussi à calmer un temps le stade Kintzig en ouvrant la marque par l’inévitable Rigole (1-0, 18 e) : sur un coup franc de Drif, l’attaquant meurthe-et-mosellan plaçait une tête au premier poteau qui ne laissait aucune chance à Canonilo. Les pensionnaires de CFA 2 auraient d’ailleurs pu augmenter l’écart sur des tentatives de Bousbaa (20 e) ou du même Rigole (32 e) mais ce n’était vraisemblablement pas leur soir.

La fête à Montigny s’est finalement dessinée en deux temps : Hamouche s’est d’abord rattrapé en profitant d’un bon travail de Guérard (1-1, 48 e) puis la séance de tirs aux buts a définitivement concrétisé l’exploit, sur une marge infime (5-4).

Lors des prolongations, Jarville avait pourtant touché le poteau par Trashani (94 e) et Rigole a tenu la qualification au bout du pied (102 e), mais Montigny s’est employé avec une rage de forcené pour préserver ses chances jusqu’à la loterie finale. Or, cette équipe n’a rien volé hier. A dix contre onze, elle s’était même autorisée à faire reculer Jarville.

La voici donc au cinquième tour avec la possibilité d’affronter le FC Metz, le club qui a formé son entraîneur…

Publié le 01/10/2012 dans Le Républicain Lorrain

Partager sur :

1 réflexion sur « La soirée héroïque de l’AS Montigny »

  1. Bravo aux joueurs et à William . Cela fait un très bel exploit pour notre club. Pourvu que cela dure et que le tirage de ce mercredi nous offre le FC.Metz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.